Des jeunes, habillés tout en blanc, frappent encore une fois à votre porte pour vous vendre des fougasses. Vous vous dites ; « encore il faut donner des sous ?». Hé bien OUI ! ! !  Et Soyez généreux.

Car ce Fougasset annonce l’arrivée du carnaval à Cournonterral avec ces bals,  son corso et ses fameux Pailhasses (et cela coûte très cher).

Option 1 : Vous aimez ce carnaval ? Super, venez faire la fête avec nous tout de suite.

Option 2 : Vous n’aimez pas ce carnaval ? Tans pis, on se passera de vous, mais laissez nous nous amuser comme on veut.

Option 3 : Vous ne connaissez pas ce carnaval ?  Alors nous allons tenter de vous donner quelques explications.

Les fougassets : En vendant des brioches, cela permet de financer en partie l’organisation des bals et du corso car la municipalité aide aussi financièrement et techniquement.

Le bal du Pailhasse : Le samedi précédent les Pailhasses, un bal est organisé à la salle du peuple. Entre 11h000 et minuit, quelques jeunes habillés en Pailhasse et en blanc recréent certaines scènes propres aux Pailhasses du mercredi, l’eau remplaçant la lie de vin.

Le bal de l’échelle : Le soir du Mardi Gras, à la salle du peuple, un bal costumé est organisé. Vers minuit, l’Echelle fait son apparition sous la musique des Pailhasses. Elle est composée de 6 jeunes, la tête passée au travers des barreaux d’une échelle, recouverte d’un drap blanc. Leurs têtes semblent ainsi posée sur une nappe de table. A l’aide d’une louche, un porteur leur distribue une mixture à base d’alcool et de biscuits secs. Ces derniers, crachent ce breuvage sur la foule en délire qui évite tant bien que mal d’être touché. L’échelle s’en va et revient plusieurs fois par surprise par l’une ou l’autre des issues de la salle.

Les Pailhasses : Cette tradition se déroule le Mercredi des Cendres pour célébrer la victoire de Cournonterral sur Aumelas (voir histoire page suivante). Trois personnages participent à cette commémoration : Les Pailhasses, les Blancs et les Sales. Les Pailhasses, représentant Cournonterral, pourchassent les Blancs, représentant Aumelas, afin de les rouler dans la lie de vin. Les sales participent au rituel et se font rouler dans la lie comme les blancs mais ils sont souvent épargnés car ils poussent des carrioles remplies de biscuits et d’alcools permettant à chacun de reprendre des forces. 

Recommandations aux novices :

  • C’est une fête où il n y a pas de spectateur, tous le monde est acteur.

  • C’est une fête virile où l’alcool est omniprésent avec ses débordements.

  • Les enfants peuvent participer mais doivent renter assez tôt.

  • La lie de vin est le principal élément mais il n y a pas que ça.